A propos

Lara Barsacq est chorégraphe, danseuse et comédienne. Elle aime mêler les pistes entre archives, fictions, incarnation et documentaire. En partant de l’histoire, des rituels autobiographique et de la matière du réel, elle tente d’imaginer des danses, des métaphores et de basculer dans l’incarnation.

Formée au CNSMDP en danse contemporaine, elle intègre entre 1992 et 1996 la Compagnie Batsheva, chorégraphe Ohad Naharin, se forme aux tournées internationales et de proximité. De 1994 à 2004, elle se consacre à la chorégraphie que ce soit pour ses projets ou à la demande du CNSMDP, de compagnies professionnelles comme l’Ensemble Batsheva. Elle devient interprète des Compagnies Jean-Marc Heim, ALias, Jérôme Bel, Lies Pauwels & Ben Benaouisse, Tristero, Les Ballets C de la B, le GdRA, Benny Claessens, Arkadi Zaides, la cie du Zerep, Danae Theodoridou et Lisi Estaras. Depuis 2004, elle est autant comédienne que danseuse, travaillant à partir d’improvisations et de textes d’auteurs. Elle performe en français depuis 2015 Lecture for everyone de Sarah Vanhee et est dans la dernière création de Benny Claessens Learning how to walk, présenté au KVS. Elle développe son travail chorégraphique en collaboration avec Gael Santisteva.

Après 15 ans en tant qu’interprète, Lara Barsacq renoue avec la chorégraphie en se concentrant sur un projet personnel, le solo Lost in Ballets russes (2018), créé à Bruxelles (La Raffinerie), dans le cadre du Festival LEGS - Charleroi danse. En 2019, Lara a créé le trio IDA don’t cry me love dans le cadre de la Biennale de Charleroi danse (La Raffinerie, Bruxelles). Ces deux premières pièces forment un diptyque.

Le troisième projet de Lara - Fruit Tree - a été créé les 15 et 16 octobre 2021 à Bruxelles, dans le cadre de la Biennale de Charleroi Danse.

Lara Barsacq est chorégraphe-associée à Charleroi danse, qui s’engage à produire, présenter et accompagner ses œuvres de 2020 à fin 2022.

L’asbl Gilbert & Stock est la structure administrative qui encadre la réalisation des projets artistiques de Lara Barsacq et Gaël Santisteva. Leur complicité artistique les pousse en 2016 à monter une structure commune tout en gardant une identité propre à chacun. Le dialogue et les échanges d’idées au sujet d’essais artistiques protéiformes leur permettent de développer des projets personnels distincts et indépendants. L’asbl Gilbert & Stock a la vocation première d’un « think tank » (laboratoire d’idée), pour se transformer en structure de production et de diffusion lorsqu’un projet se dessine plus précisément et se trouve dans la nécessité d’exister. C’est en syntonie parallèle que Lara et Gaël tracent leurs chemins créatifs respectifs.