La Grande Nymphe, 2023

Entre réel et incarnation, abstraction et narration. Danse et poésie célèbrent ici la vulnérabilité et la force de deux corps féminins. Des danses où la chair, le décalage, le déplacement de soi et l’érotisation fantasmée des corps en serait la recherche. Errer entre le rêve et la réalité ; le mythe de la nymphe serait abordé comme un spectre et/ou une présence crue, réelle. Les performeuses associeront les textes chantés, le son, la musique et les mouvements pour célébrer la fragilité de l’instant, un hymne au corps libre. - Lara Barsacq

THERE IS ALWAYS SOMETHING LEFT TO LOVE

Ces nymphes, je veux les perpétuer.
Si clair,
Leur incarnat léger, qu’il voltige dans l’air
Assoupi de sommeil touffus.
Aimai-je un rêve ?
-
Stéphane Mallarmé

Après Lost in Ballets russes (2018), IDA don’t cry me love (2019) et Fruit Tree (2021), La Grande Nymphe est le quatrième projet de Lara Barsacq.

La première est prévue en mai 2023, à Bruxelles.

La Grande Nymphe - un projet de Lara Barsacq (création 2023)

Création et interprétation (en cours) : Marta Capaccioli, Lara Barsacq, Cate Hortl

Conseils artistiques : Gaël Santisteva

Scénographie et costumes : Sofie Durnez

Création lumières : en cours

Musique (live) Cate Hortl

Administration & production : Myriam Chekhemani

Communication & diffusion : Quentin Legrand - Rue Branly

Production : Gilbert & Stock

Coproduction (en cours) : Charleroi danse - Centre Chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Théâtre de Liège, Les Brigittines (BE), Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie, CCN2 - Centre Chorégraphique National de Grenoble (FR)

Résidences de création (en cours) : Charleroi Danse, Grand Studio, Les Brigittines (BE), Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie, CCN2 - Centre Chorégraphique National de Grenoble (FR)